Huile lourde de Tsimiroro: Le processus de commercialisation enclenché

Madagascar est en passe de renter dans la cour des grands producteurs de produits pétroliers. En effet, l’huile lourde de Tsimiroro, présentant une faible teneur en soufre, répond aux exigences de l’Organisation Internationale Maritime (OIM).

Ces dernières  entreront en vigueur en 2020. La phase de commercialisation a débuté avec la mise en œuvre du projet de terminal pétrolier au port de Maintirano à Ampasimandroro, point de départ du produit vers les différents débouchés nationaux et internationaux. «A partir de 2020, l’OIM exige l’utilisation du fuel maritime avec une faible teneur en soufre. Si actuellement, ce taux est de 3,5%, celui-ci devrait être fixé à 0,5%. L’huile lourde de Tsimiroro répond à cette exigence et devrait ainsi devenir un produit très recherché d’où la nécessité de mettre en place les infrastructures nécessaires pour la commercialisation » avance Russell kelly, Chairman de la compagnie Madagascar Oil SA. C’était le 27 septembre dernier lors du lancement officiel du projet de terminal pétrolier à Maintirano.

 

A noter que la compagnie a déjà obtenu un permis environnemental pour l’installation de cette infrastructure, après entente avec les organismes gouvernementaux centraux et régionaux, et après consultation et engagement auprès des communautés locales. Selon les précisions, la durée des travaux devra s’étaler sur deux ans après l’obtention des autres autorisations nécessaires pour démarrer les opérations. Toutefois,  un dépôt provisoire sera utilisé pour permettre la commercialisation. Des formations seront dispensées aux jeunes qui travailleront auprès terminal pour avoir une main-d’œuvre efficace et performante. Honorant de sa présence cette cérémonie de lancement, le Ministre des mines et du pétrole, Henri Rabary Njaka, a rassuré que l’Etat n’émet aucun blocage quant à la réalisation de ce projet.

Outre la construction du terminal pétrolier, Madagascar Oil procèdera également à la réhabilitation de la route reliant le gisement de Tsimiroro à Maintirano par laquelle sera acheminé le produit avant d’être envoyé par voie maritime vers d’autres ports, et répartis sur le marché intérieur et extérieur. La Jirama figure parmi les gros clients potentiels de l’huile lourde, avec 80% de part de marché local. La centrale de Maintirano devrait être le site pilote pour l’utilisation de ce produit local. Le Ministre des mines et du pétrole a annoncé la tenue d’une réunion avec les autres membres du gouvernement concerné par ce projet pétrolier n l’occurrence le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures pour permettre une avancée significative dans sa réalisation.